Concert du 14 Août 2012 – Buire au Bois – Salle du Manoir – 19h00

« La Chartreuse de Valbonne » (Hollande)

contreténor : Sigurd van Lommel

guitares historiques : Jelma van Amersfoort

 

Le programme se compose d’oeuvres de compositeurs femmes, des 18ème et 19ème siècles,

chantées par un contreténor et accompagnées par diverses guitares historiques.

 

Programme :

 

 

Isabelle de Charrière van Zuylen (1740-1805)

Les trois premières pièces sont de Madame de Charrière, née en 1740 Isabelle van Zuylen au château de Zuylen près d’Utrecht en Hollande. Elle eut une éducation exceptionnellement diversifiée comprenant français, mathématiques, langues, théâtre et musique. Elle est surtout célèbre en tant qu’auteure de lettres et de romans, mais elle a également composé de la musique.

En 1771, elle épousa Charles-Emmanuel de Charrière puis emménagea à Colombier près de Neuchâtel en Suisse. Elle passa aussi de longues périodes à Paris, en partie pour recevoir des leçons de musique mais également pour travailler sur un opéra qui n’a jamais été terminé. Parmi sa musique composée et publiée, on trouve des sonates pour clavier, des airs et des romances dans un style classique du 18ème siècle mais avec quelques tournures originales.

 

Pauline Duchambge (1776-1858)

Pauline Duchambge de Montet est née à Strasbourg, dans une famille noble représentée dans l’armée française et dans les colonies. Jeune femme, elle épousa le baron Désiré du Chambge d’Elbhecq, son cousin, et eut deux enfants. Elle a étudié le piano avec le célèbre Dussek. Vers 1800, elle divorça du baron et, dès lors, vécut comme musicienne et compositrice. Elle se lie d’amitié avec Cherubini et Auber et avec l’éditeur Camille Pleyel, mais aussi de nombreux poètes tels Marceline Desbordes-Valmore et Auguste Brizeux avec qui elle collaborera dans l’écriture des chansons.

Pauline Duchambge a composé plus de 300 airs pour voix et piano ou guitare. Elle a su choisir des poèmes intéressants de grande qualité, écrits par Chateaubriand, Hugo, Scribe et Desbordes-Valmore. Ses chansons sont pour la plupart dans le style de la romance, mais dans ce genre, elles ont parfois des caractéristiques très originales qui les rendent intéressantes, expressives et peu conventionnelles. Une seule oeuvre pour chœur, c’est la seule pièce pour grand effectif qui soit connue. On sait qu’Hector Berlioz a apprécié son travail.

 

 

 

Catherina Pratten (1821-1895)

Catherina Pratten était une enfant prodige de la guitare, fortement encouragée par son père lui-même guitariste. Elle a étudié avec le célèbre Fernando Sor, puis s’est installée à Londres et est devenue professeure de guitare auprès des enfants de la reine Victoria. Elle a été mariée au flûtiste virtuose Robert Pratten Sidney. Catherina Pratten a composé des pièces de salon avec des titres romantiques comme «Oublié», «Sehnsucht», «Las» et «Un amour perdu», et a également réalisé bon nombre d’arrangements de chansons folkloriques. Cela était très prisé à l’époque.

 

Maria Malibran (1808-1836)

Maria Malibran était la fille du ténor et compositeur espagnol Manuel Garcia, et elle-même fut la chanteuse d’opéra légendaire que l’on connaît. Alors qu’elle était encore très jeune, elle chante des rôles d’opéra à Paris et à Londres et ses interprétations furent un succès phénoménal, en raison de son jeu de comédienne ainsi que de ses capacités vocales. Elle est sûrement moins connue comme compositrice que comme cantatrice, mais il reste quelques très belles pièces écrites de sa main. Sa vie a été écourtée par un accident alors qu’elle n’avait que 28 ans.

LES INTERPRETES

Le répertoire de l’ensemble la Chartreuse de Valbonne comprend des chansons connues ou oubliées du 17ème siècle, du Rococo et de l’ère romantique.

Avec la passion de Jelma van Amersfoort pour la musicologie et le sens théâtral de Sigurd van Lommel, l’ensemble met en place des programmes de concerts originaux et novateurs, dont certaines chansons sont des trésors à redécouvrir. L’univers de ces chansons est peuplé de nymphes, de bergers, d’amoureux éconduits et de belles au bois dormant, et met en scène les interrogations, petites et grandes, de la vie.

Jelma van Amerfoort est une spécialiste des instruments à cordes pincées historiques, particulièrement le théorbe et la guitare romantique.

Sigurd van Lommel a débuté sa carrière dans le théâtre et chante aussi bien de la musique classique que de la musique moderne.

Après leur collaboration commune pour l’enregistrement de l’album « Salamone Rossi Ebreo », avec l’ensemble Hypothésis dans le couvent de « La Chartreuse de Valbonne » (2003), Jelma et Sigurd ont décidé de continuer leur collaboration.

Ils se concentrent sur des chansons de la période allant de 1650 à 1800, accompagnés par des instruments historiques. « La Bonbonnière Lyrique » (début du romantisme) et « Laisse-Moy Soupirer » (baroque) sont des exemples de programmes exécutés par l’ensemble La Chartreuse de Valbonne.

Pour des projets spéciaux, l’ensemble invite d’autres musiciens à se joindre à eux.